Comment sortir définitivement de la spirale des schémas répétitifs

« Same old habits, same old results! »

La vie est loin d’être un long fleuve  tranquille… J’en ai fait l’expérience tout au long de mon cheminement et je suis dans une gratitude absolue aujourd’hui car j’ai levé le voile sur mes incompréhensions et frustrations qui étaient en réalité le fruit de schémas répétitifs dysfonctionnels. Pour les personnes qui se trouvent en lien d’âmes, cela résonnera certainement avec vous, pour les autres, il s’agit d’une thématique qui peut être abordée à des niveaux différents tant en psychologie qu’en neurosciences ou encore en développement personnel.

Les schémas trouvent leur origine dans nos souvenirs, nos émotions, nos pensées et nos ressentis physiques de l’enfance et ont contribué progressivement à la construction de notre réalité. Très souvent, ils s’installent suite à une blessure du passé en lien avec nos besoins fondamentaux et agissent en écho à une situation qui nous demande de l’adaptabilité. Nous mettons alors en place une stratégie (de manière inconsciente) pour y faire face.

Sur un plan subconscient, ces schémas font partie intégrante de notre identité et nous accompagnent à travers notre vie. Sur un plan plus logique, ils peuvent se traduire en croyances limitantes et contribuer à la mise en place d’automatismes  inconscients. Les schémas sont présents à des niveaux et des degrés bien variés et  agissent de manière toute aussi  diversifiée… Ils peuvent potentiellement affecter tous les domaines de la vie: professionnel,  sentimental, familial, financier, social,  santé… Je dirais même qu’il est rare qu’un tel mode opératoire n‘affecte qu’un seul domaine de notre vie.

En général, ces stratégies d’adaptation qui nous font agir comme des caméléons cachent un malêtre non identifié. Bien  que nous cherchons à porter des masques au quotidien en fonction des personnes que nous croisons pour répondre à un besoin d’appartenance, de liberté ou autre, cette stratégie finit tôt ou tard par  affecter notre état d’être global jusqu’au point de non-retour : celui d’une sensation très forte de ne plus se sentir aligné, de ne plus être à sa place, de ne plus trouver de sens dans ce que l’on fait.

Cette prise de conscience peut faire plonger une personne dans des remises en question souvent très remuantes  (dépression, burnout, nuit noire de l’âme…) et même la bloquer  physiquement, jusqu’à ce qu’elle réalise que tout ce qu’elle a bâti au cours de sa vie était basé sur de fausses réalités qu’elle a accueilli à travers les yeux d’un enfant en bas âge, adopté puis entretenu à travers tous ses apprentissages.

Pour mieux comprendre comment ces schémas de pensées et d’actions peuvent impacter notre vie, je vous propose un petit exercice de visualisation :

Imaginez un joli jardin fertile dans lequel cohabitent une multitude de plantes verdoyantes, parfaites telles qu’elles sont, poussant chacune à son rythme et se  laissant nourrir et envelopper par la chaleur du soleil, l’eau, la terre. Ce jardin, c’est votre vie. Composé de rêves, de réalisations, de projets plus incroyables les uns que les autres. C’est la concrétisation matérielle de tout l’amour et de tout le temps que vous avez investi à cultiver la terre, semer des graines,  arroser les plantes, tailler les branches… Au beau milieu de tout ça: des ronces, des mauvaises herbes viennent gâcher ce magnifique portrait. Il s’agit là de vos peurs, de vos blocages, de vos croyances, de vos stratégies d’adaptations et de votre négativité inconsciente qui surgit de nulle part, en plein milieu de votre jardin. Ces ronces sont aussi tenaces qu’imprévisibles. Elles envahissent votre espace et s’ancrent profondément sous terre, au centre de votre être pour vous freiner dans votre avancement, vous pousser à abandonner le jardinage, vous  enchaîner dans les souvenirs de difficultés et d’échec, jusqu’à étouffer votre  persévérance et votre motivation initiale  qui vous a animé à créer cet espace unique. Imprégné par votre enthousiasme, vous  allez au début essayer de vous en  débarrasser en arrachant simplement la partie visible de ces mauvaises herbes.  Vous allez vous convaincre que si l’on ne les voit plus, c’est qu’elles ont disparu  pour de bon et leur tourner le dos pour  vous consacrer à une nouvelle fleur, un nouveau projet. Mais en réalité, leurs  racines ont pris siège dans votre  subconscient de telle sorte qu’elles  trouveront toujours un moyen pour  remonter à la surface et s’imposer à vous par la force, quand vous vous y attendrez  le moins. Alors vous répétez le même  schéma encore et encore: vous arrachez  les tiges et les feuilles sans jamais traiter  la racine et vous finissez par vous habituer à cette routine. Vous accueillez ces ronces comme les fleurs que vous avez choisi de planter et vous leur accordez autant voire  plus d’importance qu’au reste de ce jardin paradisiaque qui bientôt ressemblera à  une jungle abandonnée… Sans vous en  rendre compte, vous avez accepté de vous battre contre un moulin à vent et le  négatif finit par faire partie de votre vie…

Comment faire pour sortir de cette spirale ?

Chaque fois que nous nous efforçons à passer à un nouveau chapitre de notre vie sans avoir réellement résolu la problématique du chapitre précédent, nous replongeons dans nos vieilles habitudes et répétons les mêmes erreurs à travers nos mêmes actions, nos mêmes  modes de pensées, nos mêmes stratégies  d’adaptations… Il est donc important de  comprendre que la réponse se trouve en  chacun de nous. Un schéma qui se répète en boucle est en effet la preuve concrète qu’il est temps pour un changement. Voici quelques astuces pour rompre avec les schémas répétitifs:

  • faire l’état des lieux du présent: détecter les similitudes (actions – réactions), les dysfonctionnements
  • comprendre son passé et accueillir les failles (évènements, blessures…) avec amour
  • s’observer, comprendre et accueillir ses propres failles avec bienveillance
  • observer les stratégies de son entourage, comprendre et accueillir leurs failles avec bienveillance
  • identifier et accueillir ses fausses croyances, les corriger en fonction de sa nouvelle réalité
  • trouver la force et a volonté d’acter un changement
  • transformer tout ce qui est obsolète en quelque chose de positif en se détachant de tout ce qui ne sert plus : couper des liens avec des personnes ou situations qui nous maintiennent attachés, couper avec les mauvaises habitudes et s’ouvrir au nouveau SOI (« sois! »).
  • « être » à part entière et non pas « par extension » ou « par sacrifice »
  • accorder le pardon: à soi, à son entourage, aux situation vécues
  • lâcher-prise sur le passé

Pourquoi se défaire de ces schémas ?

Même s’ils ont l’air de nous maintenir dans une certaine zone de confort par habitude, il est important de prendre conscience de sa part de responsabilité vis-vis des personnes qui nous entourent, notamment des générations suivantes. Un schéma se transmet inconsciemment de génération en génération par l’éducation, en fonction de notre milieu de vie, sans même le vouloir, à travers nos propres croyances limitantes héritées. Il faut donc apprendre à ruser son mental pour créer de nouveaux schémas sains avec des systèmes qui permettent de bloquer puis de supprimer petit à petit de notre  mémoire tout ce qui nous a inconsciemment maintenu dans la boucle répétitive. En créant nos propres réalités à partir de nos ressentis et expériences du présent, nous devenons un être à part entière avec une identité propre en harmonie avec notre vie actuelle. Un être aligné avec ses valeurs, ses réalités, son corps et son esprit.

Et si je ne change rien ?

Ne rien changer se résumerait un peu à d’histoire d’un réalisateur (Vous !) qui cherche à produire un film (Votre vie !) en répétant scène après scène (Les étapes de votre vie!) le même scénario, en se contentant de modifier un peu le décor (Votre environnement !), les acteurs (Votre entourage !) sans modifier le contenu (La situation !) ni les répliques.

Besoin d’un accompagnement ?

Je reste à votre écoute et serais honorée de vous apporter plus de clarté dans le but de retrouver votre magnifique jardin !

À très vite,
Janick

Catégories

Derniers articles