Retour à l’instinct

Zoom sur le comportement de ces petits êtres dotés d’une grande sagesse…

Avez-vous récemment pris le temps de vous promener dans la nature pour observer la vie qui nous entoure ? Nul besoin de faire des kilomètres pour aller à la rencontre de ces petites bêtes qui cohabitent avec nous et qui, malgré leur petite taille et l’absence de parole, peuvent nous enseigner de grandes leçons…

Prenons l’exemple de la fourmi : rien ne saurait l’arrêter. Qu’elle se trouve nez à nez avec un caillou, un muret, ou encore une branche, aucun obstacle ne peut la détourner de son envie d’avancer. Face à n’importe quelle épreuve, son instinct prend les commandes et lui insuffle de persévérer et de se créer un nouveau chemin. Elle ne connait ni le doute, ni la peur de l’échec. Seul un adversaire plus fort ne pourrait la freiner dans sa mission, mais là encore uniquement par besoin de survie.

De l’autre côté de ce microcosme parfaitement orchestré qui applique la loi de l’univers depuis la nuit des temps: l’humain. Face à une porte fermée, un jugement extérieur ou encore ses propres peurs, il s’arrête net et laisse son mental le figer sur place. Et c’est à ce moment précis qu’il entre en conflit avec lui-même. Souvent incapable de s’écouter, il préfère trouver du réconfort à l’extérieur pour se complaire dans sa difficulté puis d’agir éventuellement en fonction des stratégies mises en place par les autres, plutôt que de se faire confiance et de penser « solution ». En agissant ainsi, il étouffe inconsciemment les idées créatives que son intuition tente en vain de lui insuffler…

Or en réalité, nous possédons tous cet instinct de guerrier qui sait gérer une situation de crise et nous aide à contourner les obstacles pour aller de l’avant, tout comme n’importe quel être vivant. Seulement, la pensée et la parole nous ont peu à peu éloignés de cette faculté.

En reconnectant nos émotions à notre intuition au lieu de switcher systématiquement en mode mental à la moindre alerte, nous diminuons l’importance que nous accordons à l’analyse de ce qui pourrait arriver et qui par définition n’est donc même pas encore là et nous nous concentrons au contraire sur ce que nous ressentons au moment présent et qui nous permet donc d’imaginer scénario positif. En lâchant prise sur tout ce qui semble nous freiner voire nous bloquer dans notre évolution, nous ré-apprenons ainsi à accueillir la vie avec ses opportunités et ses challenges. Se reconnecter à soi c’est avancer en pleine conscience sur son chemin de vie… Et vu sous cet angle, il n’y a donc, comme pour la fourmi, plus rien qui devrait pouvoir nous freiner.

Alors faites le reset de votre subconscient imprégné de toutes ces notions négatives d’échec et d’insécurités et appréciez ce qui est déjà tout en ouvrant vos bras à ce qui sera demain, car Rien ne se crée, rien ne se perd… Tout se transforme dans l’ici et le maintenant !

Catégories

Derniers articles